Jean-Claude Killy « Après Sotchi, je pourrais quitter le CIO »

Alexandre Duyck

À 70 ans, l’incontournable figure du sport français songe à passer la main.
Il au plus près de Vladimir Poutine. Et son scepticisme sur les chances de revoir bientôt les Jeux.


Magazine : Le journal du dimanche / Dimanche Sport

jdd logo

Parution : 20 octobre 2013


Extrait

Son attachement à l’olympisme se lit jusqu’à sa plaque d’immatriculation : 2-1992, pour février 1992, date des Jeux d’Albertville, dont il a coprésidé le comité d’organisation. Aujourd’hui, Jean-Claude Killy, triple médaillé d’or à Grenoble en 1968, accomplit sa dernière mission au sein du Comité international olympique (CIO), dont il est le seul membre permanent français avec Guy Drut. Président de la commission de coordination de Sotchi 2014, il vit son « expérience la plus passionnante intellectuellement ».